Trans-coaching

Le Transpersonnel, une question de Sens

Une nouvelle conscience dans la gestion des parcours professionnels et personnels

« La vie est un art, elle ne glisse pas sur des rails posés à l’avance » (C.G. Jung)

Et si le Sens était un guide fiable pour s’orienter dans un environnement aléatoire ?

Et pourquoi faire appel au Transpersonnel ?

La dimension transpersonnelle introduit deux dimensions clés pour gérer les transitions personnelles ou professionnelles :

  • L’existence d’une conscience innée chez l’individu qui l’amène à faire des choix non conscients mais hautement significatifs.
  • Le fait que des évènements imprévisibles ne sont pas liés uniquement à des facteurs extérieurs mais à une logique de développement dont la finalité est l’accomplissement des potentialités individuelles.

Les apports de la physique quantique au cours du 20e siècle ont montré qu’une conception exclusivement matérialiste du monde ne correspond pas à la réalité et que nous devons envisager les situations d’une manière plus ouverte et plus globale, en intégrant notamment le pouvoir de la Conscience.

Notre pratique de coach depuis 25 ans nous a montré que le Sens est une clé essentielle des phases de transition.

L’introduction de nouvelles perspectives est aujourd’hui une dimension centrale dans la gestion des parcours de vie et des trajectoires professionnelles.

Avec le Trans-Coaching, nous proposons une démarche dont la finalité est double : à la fois comprendre et agir, avec la possibilité pour chacun de s’inscrire dans un projet renouvelé, quelle que soit sa nature.

Quels sont les fondements du Trans-coaching® ?

Outre les travaux fondateurs de C.G. Jung, la méthodologie du Trans-coaching s’appuie sur les recherches sur la conscience et les synchronicités de G. Schwartz, les intelligences multiples d’H. Gardner, la dynamique du Daïmon de J. Hillman, la maïeutique d’H. Desroche, les expérimentations pionnières de S. Grof et nos propres travaux sur les enjeux du mitan et les cycles de vie.

Le Trans-coaching intègre également les apports récents des Sciences sociales, en particulier les recherches sur la motivation (A. Bandura, E. Deci et R. Ryan), la gestion des carrières à la lumière de la théorie du chaos (R. Pryor et J. Bright) et sur les contributions dans le domaine de l’accompagnement thérapeutique et stratégique de M. Erickson et S. de Shazer.